logo Swiss-Test

Déontologie

Chartre internationale des études sociales et marketing

  • Les enquêtes client-mystère doivent être conçues de manière à perturber le moins possible les organisations étudiées. Les enquêteurs doivent en particulier s'attacher à limiter les pertes de temps ou d'argent occasionnées par leurs entretiens.
  • Les individus interrogés ne doivent pas être identifiables à partir des résultats de l'enquête. Selon ce principe, les rapports de résultats portent sur une analyse globale des données: une analyse par site ou établissement est de fait susceptible de permettre une identification des collaborateurs, dans la mesure où certaines responsabilités sont souvent assumées par une seule personne au moment de l'entretien.
  • Les entretiens ne peuvent pas être enregistrés, quel que soit le support, sauf si l'individu interrogé donne son accord préalable, et que l'enregistrement ne permette pas de l'identifier. Dans tous les cas, ces enregistrements sont interdits s'ils risquent de lever l'anonymat des intervenants.
  • L'analyste qui dresse un rapport de résultat peut demander à un individu l'autorisation de l'étudier personnellement, en l'identifiant, à des fins de recherche. Cette autorisation doit strictement limiter l'utilisation d'informations personnelles dans le cadre d'une recherche. Ces renseignements individuels peuvent être communiqués à un autre analyste, mais en aucun cas au client final de l'étude.
© Swiss-Test 2019